Sommaire du journal N°180 - Janvier/Février 2023

Chers lecteurs,

La possibilité d’un logement à l’année pour les jeunes actifs est un véritable casse-tête. Un problème que connaissent toutes les stations du littoral, comme le souligne Michel Parent, le président de la Communauté de communes, dont on lira l’interview dans ce journal.

On compare souvent les deux îles charentaises, Ré et Oléron, mais les prix de l’immobilier sur Ré ont connu des hausses vertigineuses bien au-delà de ceux d’Oléron où les prix sont malgré tout très élevés. La différence est que l’île de Ré est la banlieue chic de La Rochelle où l’offre culturelle est séduisante et qu’elle s’appuie sur une agglomération de 175 000 habitants alors que l’île d’Oléron est un bastion qui doit se suffire à lui-même. Dans les deux cas, le foncier est rare. Il est tentant de regretter l’importance des résidents secondaires, plus nombreux que les résidents permanents. 60 % des logements sont secondaires et pour Michel Parent « il n’y a pas d’intérêt pour Oléron d’en avoir davantage ». Et il n’exclut pas une surtaxation des résidents secondaires qui sont, rappelons-le, les seuls aujourd’hui à payer la taxe d’habitation, les résidents permanents en étant exonérés. Les élus de la CdC s’empareront du sujet en ce début d’année. Ils ne devront pas oublier que la taxe d’habitation ne peut être la seule variable d’ajustement de la fiscalité locale et que les résidents secondaires ne peuvent être considérés comme de simples « vaches à lait » alors qu’ils participent largement à l’économie locale.

Claude Fouchier

Ile d'Oléron

Château-d'Oléron

Saint-Trojan-les-Bains

Grand-Village

Dolus-d'Oléron

Saint-Pierre-d'Oléron

Saint-Georges-d'Oléron

La Brée-les-Bains

Saint-Denis-d'Oléron

Nature

Histoire

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
7.50 € N°180
Janvier/Février 2023

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous