Livres - N°185 - Novembre/Décembre 2023

Livres

C’est au cours d’un été que quatre auteur(e)s ont convenu d’évoquer par les mots et les images ce lieu magique qu’est la plage, jointure entre terre, ciel et mer. P(l)ages est le résultat de cette aventure poétique originale. De la Méditerranée à la Bretagne et la Normandie, en passant par les côtes Atlantiques (et bien ailleurs), sable et galets, sourires et vagues, marins et amants, ombres et lumières, oiseaux et crustacés, même Picasso et Cie, tous ont été conviés afin de restituer la richesse inépuisable de ces plages qui nous sont si chères.

La côte de Charente-Maritime a particulièrement été source d’inspiration avec deux textes-images issus des plages de Saint-Trojan-les-Bains, et un autre texte inspiré des plages de Royan (et de ses bécasseaux sanderling).

Ce recueil, agrémenté de quelques photos, ravira les amateurs de poésie et des paysages côtiers faits de sable et de galets.

P(l)ages, Brigitte Bardou, Viviane Fournier, Marion Le Braz et Alcyon, Lisière éditions, 102 pages, 13 € (www.lisiere.com)

 

Parmi les 1 038 compagnons admis dans l’ordre de la Libération, créé par le général de Gaulle en 1940, figure Élie Rouby. Né en 1894, industriel et conseiller général de la Corrèze, Élie Rouby fut happé par la Seconde Guerre mondiale alors qu’il approchait déjà de la cinquantaine. Il s’illustra en organisant, sans aucune expérience, un commando spécialisé dans les infiltrations derrière les lignes allemandes. Il y laissa ses deux jambes lors de l’attaque d’un bunker adverse en avril 1945 et reçut sur son lit d’hôpital, des mains du général de Gaulle, la croix de la Libération.

Valorisant des archives en grande partie inédites, Stéphane Weiss, docteur en histoire à l’université de Poitiers, restitue le parcours résistant méconnu d’Élie Rouby : le cheminement d’un homme déjà d’âge mûr, passé d’une opposition politique à la lutte armée puis à une fonction de commando, alors que rien de l’y contraignait.

L’auteur revient longuement sur les séjours du Résistant dans le secteur de Marennes, aux avant-postes des poches de l’Atlantique, et les missions organisées sur les bords de la Seudre et dans l’île d’Oléron.

Le tout est accompagné de quelques schémas explicatifs et documents et photos d’époque de grand intérêt, souvent inédits mais malheureusement pas forcément mis en valeur par la qualité très ordinaire du papier utilisé qui convient pour le texte mais pas pour les illustrations.

Reste que le livre, très bien écrit, est très intéressant et nous replonge dans cette terrible période où quelques héros plus ou moins anonymes ont permis de libérer nos régions et la France de l’occupant allemand.

Élie Rouby, compagnon de la Libération, Stéphane Weiss, éd La Geste, 404 pages, 18 €

 

Ce sont les femmes exploratrices qui sont à l’honneur dans ce livre de l’intéressante collection Une histoire de… de l’éditeur Glénat. Toujours sur le principe d’un texte court accompagné d’une ou deux belles illustrations, l’autrice, Caroline Riegel, écrivaine, réalisatrice, membre de la Société des explorateurs, présente une cinquantaine d’aventurières aux destins exceptionnels. Comme le dit l’éditeur : « Elles ont réussi à aller au-delà des océans, des crêtes et des déserts, à dépasser les frontières. Toutes les frontières. Y compris celles que la société de leur époque impose aux femmes. Y compris celles de leur propre peur. » Caroline Riegel ajoute, dans l’avant-propos : « Il ne [leur] suffit pas d’avoir de l’argent […], de l’envie et du courage. […] En réalité, il est quasiment nécessaire de faire preuve de transgression. […] Il convient d’avoir la capacité de braver l’interdit, en plus de l’inconnu. »

Il y a ces femmes connues : Anita Conti, Isabelle Autissier ou Florence Artaud par-delà les océans, ou encore Dian Fossey, Calamity Jane ou Jane Goodall dans des genres différents. Il y a aussi des personnages peu connus comme Jeanne Barret, la seule femme de l’expédition de Bougainville qui dut se déguiser en homme pour monter sur le bateau. « Puissent-elles continuer d’inspirer les pionnières de demain à dessiner leur chemin la tête haute, le sourire large et le cap sur l’horizon », espère l’autrice.

Les récits de la vie de ces exploratrices exceptionnelles sont passionnants et les très belles illustrations reproduites avec soin. Un bon livre d’aventures.

Une histoire des grandes exploratrices, Caroline Riegel, éd. Glénat, 168 pages, 25,95 €

 

Toujours dans cette même collection Une histoire de…, Patrick Benoiton (auteur chez Glénat de 40 ans de Mini TransatJdP n° 149 – et Des courses et des pharesJdP n° 179), spécialiste de la mer, revient sur le sauvetage en mer. Dans ce livre, toujours sur le même principe d’une double page par thème, associant texte et illustration(s), il aborde les grands naufrages historiques, la naissance et le développement des différentes sociétés de sauvetage en Europe, la solidarité entre marins, l’évolution des équipements et les sauvetages célèbres ou non. Le Titanic, les chavirages lors du Vendée Globe de 1996, les réfugiés sur leur canot, le porte conteneur échoué au milieu du canal de Suez, le dramatique retournement du canot de la SNSM aux Sables-d’Olonne en 2019 sont quelques-uns de ses récits passionnants.

Une histoire du sauvetage en mer, Patrick Benoiton, éd. Glénat, 160 pages, 25,95 €

 

Glénat, avec la Société de géographie, édite en français un beau livre déjà vendu à 50 000 exemplaires dans le monde. On comprend pourquoi : des photographies magnifiques nous emmènent au bout du monde, dans le Grand Nord, à la découverte de paysages de toundra et de fjords, jusqu’au pôle Nord et ses paysages de glace, ses icebergs, sa banquise et ses glaciers.

On découvre Anchorage en Alaska, la baie d’Hudson au Canada, le détroit de Béring entre la Russie et les Etats-Unis, puis on remonte vers le nord dans des contrées bien moins habitées comme Jan Mayen, île volcanique norvégienne qui se trouve dans la mer du Groenland, habitée par… 18 personnes. On découvre aussi la faune avec des pages consacrées aux loups, orques, renards polaires, rennes, bélougas…  La ruée vers l’or du Klondike, la conquêtes du pôle Nord et les expéditions françaises ont également leurs chapitres.

Très accessible par sa présentation – une double page avec texte et photo(s) pour présenter un lieu ou un thème –, magnifiquement réalisé, c’est un beau livre qu’on feuillète avec plaisir pour s’évader.

Grand Nord, un voyage dans le cercle arctique, éd Glénat, 304 pages, 45 €

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 



Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous