Sommaire du journal N°37 - Mars/Avril 1999

Chers lecteurs,

L'arrivée éventuelle de Pierre et Vacances à Grand-Village suscite une vive polémique entre ceux qui sont pour, élus et commerçants, et ceux qui sont contre, voisins et SPPIO.
Cette polémique dépasse le cadre du village car elle concerne toute l'île. On assiste, en effet, peu à peu, à l'urbanisation de l'île d'Oléron. C'est une évolution sans doute inéluctable mais qui doit être contrôlée. Et elle ne peut l'être si elle est laissée à l'appréciation de chaque commune.
La chance de l'île, c'est d'être une entité. Il lui faut donc un gouvernement unique. C'est pourquoi on avait fondé beaucoup d'espoir – on en fonde toujours – sur la Communauté de communes qui tarde, à notre avis, à s'accorder suffisamment de compétences. Le "feuilleton" du carrefour de Délidon l'illustre assez bien.
Cela fait des années que tous ceux qui traversent l'île, venant du Viaduc ou du Château, se trouvent bloqués à Délidon. Or c'est la commune de Dolus, seule, qui a dû trouver une solution alors que le problème concerne toute l'île.
Cette solution ne pouvait pas venir non plus d'"en haut", puisque, si, dans le plan routier départemental, on a prévu des déviations pour Saint-Pierre, Chéray et Saint-Denis (viendront-elles un jour ?), on n'a rien prévu pour Dolus. Or il y a longtemps qu'il devrait y avoir une 3 ou 4 voies, comme le suggère une de nos abonnés, entre le Viaduc et Chassiron. Cette exigence – si c'en est une – ne peut venir que de la volonté de l'île tout entière. Elle n'aura, en effet, aucun poids si elle vient d'une seule commune et le Département et l'Etat n'en prendront pas spontanément l'initiative. C'est donc aux îliens, tous ensemble, de se prendre par la main. Le schéma directeur de l'île est une urgence, une sorte de plan d'occupation des sols général, avant que chaque commune affine le sien dans son coin.
La charte architecturale a constitué le premier pas d'une volonté commune. Cette volonté doit s'affirmer et le gouvernement de l'île qu'est la Communauté de communes doit avancer plus rapidement qu'elle ne le fait, car le temps presse.
Pour cela, il faut que tous les élus soient convaincus que ce qui est bon pour l'île l'est aussi pour leur commune.

Ile d'Oléron

Château-d'Oléron

Saint-Trojan-les-Bains

Grand-Village

Dolus-d'Oléron

Saint-Pierre-d'Oléron

La Brée-les-Bains

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous