Sommaire du journal N°187 - Mars/Avril 2024

Chers lecteurs,

Les pêcheurs sont mécontents de la décision du Conseil d’État qui a prononcé une interdiction partielle de la pêche, pour protéger les dauphins, pendant un mois de la fin janvier à la fin février pour cette année et les deux suivantes. On lira dans ce journal l’interview de Philippe Micheau, président départemental du Comité des pêches maritimes, qui rappelle que la gestion des pêches est déléguée à l’Europe par les états membres depuis plus de 20 ans et que son conseil scientifique avait rendu un rapport affirmant qu’il n’y avait pas urgence à prendre de telles mesures d’interdiction. Il estime que le Conseil d’État a cédé à la pression des écologistes et de certaines ONG. Le gouvernement a prévu des indemnisations aux pêcheurs pour compenser les pertes d’exploitation. À la Cotinière, la criée a enregistré une perte de 250 000 euros de chiffre d’affaires.

Le Service des soins de suite et de réanimation (SSR) reste un service « fragile » selon le directeur de l’hôpital oléronais, Bruno Pichon, dont on lira l’interview dans ce journal. Tout repose sur la présence de médecins. « On est toujours à 12 lits ouverts sur les 26 que compte le service avec l’objectif d’ouvrir, fin mars, les 26 lits si le dispositif de rotation des médecins sur le service s’avère efficace et pérenne. » On compare souvent l’île de Ré et Oléron sur le plan de l’offre médicale. Difficile à comparer parce que Ré est à proximité immédiate de l’hôpital de La Rochelle alors qu’il faut près d’une heure aux Oléronais pour se rendre à celui de Rochefort.

Un mot pour rappeler à certains élus municipaux qui devraient pourtant le savoir : toute personne a le droit de capter et retransmettre par des moyens audiovisuels les débats d’un conseil municipal. Cette faculté est garantie par la loi en raison du principe de la publicité des débats : « Les séances du conseil municipal sont publiques. » Ce rappel à la loi n’est nécessaire que pour certains élus qui seraient tentés d’empêcher quiconque d’enregistrer et de diffuser leurs propos lors d’un conseil municipal.

Claude Fouchier

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous