Courrier des lecteurs - N°186 - Janvier/Février 2024

Le coût des déchets pour les résidents secondaires

Suite à l’article « Redevance incitative – Résidents secondaires : “Le prix est mutualisé pour tout le monde !”» (JdP n° 184) voici la réaction d’un lecteur sur le site du journal www.jdpoleron.info.

« Les propos de la vice-présidente de la Communauté de communes de l’île d’Oléron chargée de la politique des déchets [Marie-Josée Villautreix,  NDLR] m’ont intrigué. Elle déclare : “Ce que l’on fait payer aux usagers ne couvre pas le coût de l’installation… Quelque part la CdC y a perdu de l’argent.” Cela signifie-t-il que l’exécution du budget déchets est déficitaire ? Bien vite, je suis allé consulter le rapport annuel 2022 sur la gestion des déchets et là j’ai été rassuré : les dépenses engagées par le service déchets sont bien inférieures aux ressources et il en résulte même un excédent de 1,2 M€, soit de l’ordre de 10 % du budget. Alors, Madame la vice-présidente, soit vos propos sont fallacieux, soit les comptes présentés ne sont pas fiables.

Ensuite, vous vantez l’utilisation du composteur. Utilisateur de longue date d’un composteur, je suis moins optimiste que vous quant à l’absence d’odeurs lors de l’apport de matière d’origine animale et, surtout, celle-ci attire toutes sortes de petits animaux sauvages que l’on préfère voir éloignés des habitations. Pour éliminer les déchets vraiment odorants (crustacés notamment) vous proposez un dépôt en point d’apport volontaire pour 1,85 €. C’est vrai qu’en ces temps d’inflation cette majoration du prix des langoustines est la bienvenue, chacun appréciera !

Enfin, pour être sûr de bien comprendre l’expression “Le prix est mutualisé pour tout le monde”, j’ai entrepris une lecture plus approfondie du rapport annuel 2022 sur la gestion des déchets. Après quelques calculs, je suis arrivé à la conclusion suivante : si on fait le rapport entre le montant des redevances payées et le tonnage des déchets déposés (tous déchets confondus), soit total des redevances / total du tonnage, ce rapport est double pour les résidents secondaires et les propriétaires de terrains à camper par rapport à celui des résidents permanents. Ce qui signifie qu’une tonne de déchets coûte aux résidents secondaires le double de ce qu’elle coûte aux résidents permanents. C’est cela la mutualisation : à certains le service, aux autres la facture !

Pour les résidents secondaires, la redevance n’est pas incitative, elle est punitive !

Je pense qu’il est temps que les résidents secondaires s’organisent, d’autant que la surtaxe de la taxe d’habitation arrive. Si vous partagez cet avis, vous pouvez vous faire connaître en écrivant à l’e-mail suivant : oleron.residentsecondaires@gmail.com »

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 



Boutique
7.50 € N°187
Mars/Avril 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous