Grand-Village - N°177 - Juillet/Août 2022

Un piano dans la pinède : un concert de jazz en plus pour la dixième édition du festival

Du 15 au 18 août, la mairie organise son traditionnel festival de jazz qui soufflera cette année sa dixième bougie. Une quatrième soirée organisée par le Hot Club de Marennes-Oléron est ajoutée à la programmation. Tour d’horizon.

Plateau de stars, virtuoses venus entre autres des Etats-Unis, grands standards des maîtres du stride, le mouvement à l’origine du festival grand-villageois : cette dixième édition va enchanter les pins de l’esplanade de la Maison éco-paysanne et son public fidèle depuis la création d’Un piano dans la pinède. Et pour fêter cet anniversaire, le maire Patrice Robillard a vu large, côté programmation. Une quatrième soirée clôturera cette édition 2022 par les notes enjouées du blues et du boogie : la fête promet d’être grande.

«On se veut être un festival de jazz de répertoire.» Voilà comment le premier édile, passionné et fin connaisseur de ces sons qui ont enflammé les caves parisiennes mais pas seulement, présente ce qui est désormais un événement majeur sur Oléron en août : Un piano dans la pinède. Le piano précisément débutera cette dixième édition lundi 15 août à 21h30, sous la houlette d’Alain Jean-Marie et son quintet Alain Jean-Marie Quintet featuring Fabien Mary et Dmitry Baevsky. «Un quintet “all stars” avec un répertoire magnifique et des musiciens parmi les plus talentueux et fins connaisseurs du jazz en France», souligne Patrice Robillard. Aux côtés du soliste, Fabien Mary, le «trompettiste à la technique impeccable, personnalité musicale exigeante et d’une élégance rare», selon la critique ; Dmitry Baevsky, saxophoniste, Fabien Marcoz à la contrebasse et Bernd Reiter à la batterie.

Le lendemain, hommage à Benny Goodman par le Dan Levinson Swing Sextet. Récompensé du titre du meilleur clarinettiste par la revue américaine Hot house jazz magazine, Dan Levinson a 30 années de carrière aux États-Unis et à travers le monde (Brésil, Japon, Europe…). Il a joué avec Wynton Marsalis, Mel Tormé, Leon Redbone, entre autres, et est membre des Nighthawks de Vince Gordiano. Il sera accompagné par une autre pointure new-yorkaise, le pianiste Ehud Asherie, le trompettiste Jérôme Etcheberry (prix du jazz classique de l’Académie du Jazz 2016), Nicolas Peslier à la guitare, Leigh Barker à la contrebasse et Stéphane Séva à la batterie. Hauts les cœurs !

Ceux qui étaient présents lors de l’édition 2019 se souviennent du concert au cours duquel Ehud Asherie avait célébré les grands pianistes de Harlem. Cette année, en solo ou en trio avec Dan Levinson à la clarinette et Stéphane Séva au washboard, il invitera le public à un voyage au cœur du jazz des années 1920-1930 et jouera quelques grands standards des maîtres du stride, avec la virtuosité et la sensibilité du jeu qui font sa signature. Voilà pour la soirée de mercredi 17 août.

Enfin, pour la quatrième soirée anniversaire, programmée par le Hot Club Oléron, cinq grands pianistes de boogie et du blues vont enflammer la scène grand-villageoise : la Suissesse Katharina Alber, le Catalan Lluis Coloma, l’Autrichien Daniel Ecklbauer et les Français Lucien Oisel et Julien Brunetaud. Ils seront accompagnés de Claude Braud au sax ténor, Anthony Stelmaszack à la guitare, Thibaut Chopin à la contrebasse et Simon Boyer à la batterie, pour deux heures de rythmes effrénés : avis aux danseurs !

Informations et réservation en mairie : 05 46 47 50 18 - Tarifs de 5 euros à 20 euros. Gratuit pour les places debout, sauf pour la soirée du 18 août.

Photo : Le Pierre Christophe Quartet avait conquis le public l’an passé.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous