Ile d'Oléron - N°184 - Septembre/Octobre 2023

Randonnée : le Chemin d’Oléron, la promesse d’un tourisme des quatre saisons

La découverte des marais, des plages, des forêts et des sites patrimoniaux oléronais s’offre désormais aussi aux randonneurs. Un parcours littoral et balisé de 105 kilomètres concocté par la Communauté de communes et les associations sportives oléronaises.

«Demain, le Chemin d’Oléron sera aussi réputé que celui de Compostelle » : c’est par ces mots – et par l’humour – que Michel Parent, le président de la CdC, par ailleurs maire du Château et randonneur, a commenté le projet communautaire de création du Chemin d’Oléron, le jour de son inauguration samedi 8 juillet. Un projet qui lui tenait à cœur dès son élection en 2020. 

Si son initiateur s’est dit « fier de cette réalisation », c’est que le projet entamé il y a trois ans couvre une stratégie suivie par la CdC : le développement d’un tourisme étalé sur l’année, pour visiter et découvrir l’île autrement. «C’est la manière la plus intelligente de découvrir l’île d’Oléron et ses lieux emblématiques, c’est aussi une offre supplémentaire pour le territoire, pour ceux qui y habitent comme pour le tourisme des quatre saisons», a souligné Michel Parent.

Littoral et patrimonial

Accessible à l’année, gratuitement et sans vélo, le sentier pédestre s’étale le long du périmètre de l’île, sur 105 km dont 89 % de sentiers naturels. Trois possibilités s’offrent aux randonneurs. Les plus aguerris l’avaleront en une fois. Deux autres itinéraires ont également été pensés et à réaliser en cinq et sept étapes d’une vingtaine de kilomètres chacune. Au départ du viaduc, direction le port de Boyardville, celui de Saint-Denis, puis Domino et Grand-Village, avec un retour vers le pont. La seconde possibilité, au départ du port du Château, conduira les randonneurs vers le port de Saint-Trojan, Grand-Village, le port de la Cotinière, Domino, Saint-Denis, puis le port de Boyardville et retour vers Le Château.

Quelle que soit la formule choisie par les randonneurs, le sentier fait également la part belle à la découverte des points patrimoniaux de l’île : le dolmen d’Ors au sud, des cabanes d’Arceaux, de la vue sur fort Boyard, du phare de Chassiron au nord, du moulin de La Brée (ouvert au grand public depuis juin), du port de la Cotinière ou encore des salines à Grand-Village ou du marais des Bris à Saint-Trojan... « Seul le musée de Saint-Pierre n’est pas inscrit sur le parcours des sites patrimoniaux oléronais, pour des raisons qui tiennent seulement à sa position centrale », souligne Joseph Huot, vice-président de la CdC chargé du littoral.

Plus de 600 heures d’études du terrain

Au sein du comité de pilotage, l’élu était épaulé par les associations sportives oléronaises dont le Comité départemental de randonnées pédestres ou encore Oléron Rando. « Il aura fallu aux bénévoles plus de 600 heures et un investissement de presque trois ans pour identifier les lieux, car il fallait aussi éviter que les randonneurs traversent des parcelles privées », a souligné Joseph Huot.

Reste que le Chemin d’Oléron, qui intègre le Sentier du littoral au Château et dont les travaux de réhabilitation ont démarré en mai dernier (lire notre édition de juillet août 2023), poursuit son itinéraire de labellisation auprès de la Fédération française de randonnée. Le label GRP (grande randonnée de pays) pourrait être effectif en 2025, au plus tard. Une démarche qui va permettre d’inscrire Oléron dans les guides aux côtés des sept autres GRP de France.

Renseignements : office de tourisme de l’île d’Oléron et du bassin de Marennes : www.ile-oleron-marennes.com

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 



Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous