Ile d'Oléron - N°185 - Novembre/Décembre 2023

Pont d’Oléron : des interventions prévues au printemps 2024

Le diagnostic opéré en début d’automne conduit le Département à mener une intervention qui relève de la prouesse : le soulèvement d’éléments du pont pour en garantir sa pérennité.

Relaxation des aciers, mesures à l’arbalète, coussins d’appui : les termes techniques qui émanent des conclusions de la récente inspection de sécurité opérée sur les éléments du pont peuvent prêter à sourire. Les interventions qui seront menées sur l’infrastructure, propriété du Département, au printemps prochain relèvent, elles, du génie.

« L’inspection détaillée des éléments du pont achevé en 1966 a donné lieu à un diagnostic complet de l’infrastructure, on est allé regarder à l’intérieur du béton, ce qui ne s’était jamais fait depuis sa construction », a commenté Dominique Rabelle, conseillère départementale, maire de la commune de Saint-Georges-d’Oléron et vice-présidente de la CdC. Entourée de Gérard Pons, conseiller départemental chargé des infrastructures (canton de Rochefort) et de Frédéric Caron, directeur des infrastructures départementales, tous se veulent rassurant : « Il n’y a pas de problème lié à un quelconque danger sur le pont d’Oléron. »

Investigation au cœur du pont

Cette inspection, pour un coût de 800 000 € pour les finances départementales, s’est concentrée, entre autres, sur les éléments de précontrainte, externes et internes. La partie la plus remarquable à ce stade, du point de vue de la technique, a consisté à aller investiguer les câbles de l’édifice. Pour cela des fenêtres dans le béton ont été ouvertes « pour atteindre les câbles de précontrainte et vérifier leur tension », a détaillé Frédéric Caron. En complément, une étude sur la corrosion des bétons armés a été menée. « Cela s’apparente à une biopsie du pont », a synthétisé Dominique Rabelle. Le rapport fait état d’aucun problème sur les câbles de précontrainte interne. « Une bonne surprise », a relaté l’ingénieur civil.

Un calendrier des prochaines interventions est établi. Au printemps 2024, les coussins d’appui seront, eux, recalés après les mesures relevées à l’automne. Chacun des neuf tronçons qui composent le pont sera alors soulevé d’un centimètre. Ces opérations délicates seront réalisées la plupart du temps la nuit, pour éviter les contraintes aux usagers du viaduc qui culmine à 18 mètres au dessus des flots. Le coût de l’opération est de 120 000 €. Les interventions sur la matière feront l’objet d’une consultation publique d’entreprises dans le courant de l’année 2025 pour une réalisation des travaux en 2026.

Alors à quand la réalisation de la piste cyclable sur l’édifice ? « On continue la réflexion, malgré les contraintes notamment de fragilité à l’approche des trottoirs, là l’urgence était d’abord de garantir la pérennité de l’ouvrage. Le projet de piste cyclable n’est pas abandonné », a conclu Dominique Rabelle. 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°188
Mai/Juin 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous