Ile d'Oléron - N°174 - Janvier/Février 2022

Oléron propre veut venir à bout des déchets sauvages

Depuis plus d’un an, une poignée de bénévoles s’activent tout au long de l’année pour débarrasser l’Île des déchets laissés dans la nature. Oléron propre est depuis associée aux actions des élus communautaires.

Il y a un an, Sylvie Masilius, auxiliaire de vie dans l’île, s’agace de croiser des déchets disséminés dans la nature. En mai 2020 elle décide alors de créer un groupe sur le réseau social Facebook pour inciter les habitants à faire la chasse aux dépôts sauvages et autres poubelles jetées sur les trottoirs ou les chemins. Dans la foulée, une journée de nettoyage de la nature est organisée avec les premiers abonnés de la page. Et devant le succès de fréquentation rencontré lors de l’événement, la création d’une association devient rapidement une évidence. En février 2021, Oléron propre est née.

Autour de la participation active d’une dizaine de personnes, la structure, installée au Château, compte désormais 70 adhérents répartis sur l’ensemble du territoire. « L’idée dans la création de cette association et de ce groupe Facebook est de sensibiliser les gens à la propreté dans la nature et de peser auprès des élus oléronais sur ce sujet prégnant sur l’île, car elle le mérite », souligne cette amoureuse d’Oléron qui a tout plaqué pour venir s’installer là, il y a plusieurs années. 

Action commune avec la CdC

Dès la première année d’actions, les élus communautaires ont décidé d’associer les bénévoles de l’association aux actions menées dans l’île en faveur de la traque aux déchets. Les nouveaux bacs à marée en sont une illustration. « Notre rôle a été d’identifier les lieux où les dépôts se multiplient, résultat depuis novembre, sept nouveaux bacs s’ajoutent aux 20 déjà installés dans l’île, grâce à notre contribution auprès des élus », se réjouit Sylvie Masilius.

À ce jour, le groupe Facebook revendique quelque 840 abonnés. La page, particulièrement active, est alimentée quasi quotidiennement par le partage de photos évocatrices, où les habitants signalent auprès de l’association leur découverte d’ordures laissées dans la nature aux quatre coins du territoire. En marge des sacs poubelles les gravats et restes de chantiers semblent compléter le tableau des incivilités. Une situation dont s’est emparée avec sérieux Oléron propre. « Chaque dépôt important fait l’objet d’un signalement en mairie ou auprès des services de la CdC, afin de faire évacuer rapidement ces déchets que nous ne pouvons pas toujours transporter avec nos voitures citadines et par nos propres moyens jusqu’à la déchèterie », souffle Sylvie Masilius.

Lors de la semaine européenne de réduction des déchets organisée par la CdC, Oléron propre s’est associée à la matinée citoyenne sur la plage de Chaucre le 21 novembre, aux côtés des Insurgés des déchets de Bourcefranc, de l’association O’také et de la Ferme aux ânes. Des casiers et autres particules de plastique, des filets, des pneus, des mégots et des masques ont été collectés.

 

Informations : Oléron propre sur Facebook

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous