Château-d'Oléron - N°174 - Janvier/Février 2022

Les cabanes des créateurs toutes attribuées

Les artisans et les artistes du port ont été sélectionnés pour 2022. Au total 30 cabanes ont trouvé preneurs. Elevage d’huîtres et expositions temporaires seront aussi au programme.

Faire se côtoyer ostréiculture et artisanat d’art, c’est le pari qu’avaient fait le couple de peintres Bernard et Anne-Marie Mattens et la municipalité du Château il y a 22 ans en faisant revivre les anciennes cabanes ostréicoles inoccupées. En 2021, trois artisans créateurs avaient rejoint les ateliers colorés du port. Ils sont reconduits cette année aux côtés de deux nouvelles activités : de la céramique couplée à de la sculpture sur bronze, et une activtié de vannerie. 

La mairie a cette année repris la cabane 30. Elle sera occupée par un couple d’ostréiculteurs. « Ils viendront expliquer comment l’huître est élevée. Il n’y aura pas de revente de produit puisque notre charte l’interdit, mais leur présence sera pédagogique », souligne Emilie Renaud, la présidente de Couleurs cabanes, par ailleurs à la tête de l’atelier d’enluminure et de calligraphie sur la route d’Ors.

Enfin, la cabane 14 installée au bout du port de plaisance accueillera des expositions temporaires. Du mois d’avril et jusqu’à octobre, avec la présence de deux artistes par semaine, sur toute la période.

Un succès toujours croissant

D’année en année, le succès des cabanes ostréicoles ne se dément pas : les artistes et artisans postulants à la précieuse cabane de 20 m² de l’avenue du Port ont cette fois encore afflué du côté de l’association Couleurs cabanes qui assure la coordination du concept. « J’avais attendu quatre ans avant d’obtenir en 2021 la cabane 18, c’est vraiment un atout car je n’avais ni lieu de vente ni lieu de production avant de pouvoir m’installer ici, dans ce cadre de travail exceptionnel », précise Nicolas Forgeau, spécialisé en matelotage pratique et décoratif, une activité pleinement en lien avec les lieux. L’an passé, un artisan tapissier d’ameublement avait lui aussi tenté l’expérience. En vain. « Son activité concurrençait celle d’un commerçant du Château, sa candidature n’avait pas été retenue », précise Emilie Renaud.

Si la demande est forte du côté des créateurs, le loyer annuel proposé par la mairie n’y est pas pour rien. « Nous nous acquittons de 790 euros pour la location de la cabane, la mairie, propriétaire des lieux, prend à sa charge les travaux d’isolation et nous permet de personnaliser chaque intérieur », explique Emilie Renaud.

Autre avantage pour les créateurs, la notoriété des lieux. « La labellisation du site en Cité d’artistes, associée à la fréquentation en saison et les relais opérés par l’office de tourisme de Marennes notamment, sont des atouts indéniables pour le référencement des artisans et artistes d’ici, tout cela nous permet de durer », précise encore Emilie Renaud.

 

Information : www.facebook.com/couleurscabanes17480

 

Photo : La présidente de l’association Couleurs cabanes et Nicolas Forgeau.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
7.50 € N°178
Septembre/Octobre 2022

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous