Saint-Trojan-les-Bains - N°182 - Mai/Juin 2023

Le p’tit train fête ses 60 bougies

La Société du tramway touristique de Saint-Trojan (STTST) célèbre ses 60 ans d’existence. Coup d’œil dans le rétro.

Il y a six décennies de là, le célèbre p’tit train (ici on l’appelle comme ça depuis toujours) a bien failli ne jamais convoyer habitants et estivants sur sa boucle ralliant Gasteau au pertuis de Maumusson. À la fin des années 50 Pol Gala, son créateur aujourd’hui décédé, médecin militaire et passionné de chemin de fer, avait d’abord imaginé un projet ferroviaire du côté de Royan. C’est une décision des Eaux et forêts, l’ancêtre de l’Office national des forêts (ONF), qui a changé la donne.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et des bombardements qui ont fait rage durant la bataille de la poche de Royan, tout est dévasté ou presque sur cette portion de la côte charentaise. La ligne de tramway qui sillonnait les gares sur un parcours entre Royan et Ronce-les-Bains est endommagée. Les voies sont alors retirées, le tramway n’est plus. 

À la fin des années 50, Pol Gala a le projet de le faire revivre. En vain. À Royan, les Eaux et forêts préfèrent la construction d’une route à la place du vieux chemin de fer. Le médecin militaire tout juste retraité à 50 ans ne baisse pour autant pas les bras. Il démarche le maire de Saint-Trojan qui, lui, se montre intéressé par un tramway qui viendrait délester la route et faciliter l’accès des touristes à la plage. Le 30 juin 1963 c’est le début de l’aventure du célèbre p’tit train de Saint-Trojan !

Une affaire de famille

Affaire privée depuis sa création, la STTST reste encore aujourd’hui dans le giron familial. Paul Gala, le fils de Pol, reprend l’affaire dans les années 1990. Puis en avril 2008, c’est François Bargain, le gendre de ce dernier qui reprend le flambeau. « Je n’y connaissais pas grand-chose et techniquement, je suis nul », avoue sans ambage le responsable de la STTST. Même s’il ajoute n’avoir même jamais joué au train électrique pendant son enfance, le p’tit train l’a néanmoins conquis. « Je l’aime ce train, c’est mon métier et il m’offre tant de rencontres à chaque saison, car de mon point de vue un train ce n’est pas un but en soi mais un vecteur, un vecteur de rencontres à chaque saison », s’enthousiasme le chef de gare, une dénomination qu’il préfère à celle de gérant d’entreprise. 

À 59 ans, François Bargain ne s’imagine pas raccrocher sa casquette et sa veste. Trop tôt pour lui. Et la transmission familiale n’est pas encore d’actualité du côté de ses enfants. À l’heure d’établir le programme des festivités (lire ci-contre) des 60 ans du p’tit train, une chose est néanmoins certaine pour le chef de gare : « Je n’organiserai pas les 70 ans ! »

Une entreprise et une association de passionnés

La STTST compte aujourd’hui cinq salariés dont quatre s’occupent essentiellement de toute la mécanique des locomotives. Les renforts d’été s’élèvent à 13 personnes. Un recrutement qui ne pose aucun souci à l’entreprise. Une situation confortable pour son gérant, sûrement due à la renommée du p’tit train. En 1997, l’évolution de la réglementation et les obligations d’assurance ont modifié le statut des bénévoles, les obligeant à se rassembler en association : l’Association oléronaise de sauvegarde de véhicules ferroviaires, dite OSVF. « Ces bénévoles interviennent aussi l’été, ce qui nous permet de dégager du temps pour nos salariés », complète François Bargain.

À la question de savoir combien d’habitants et de touristes ont profité du p’tit train pour se rendre à la plage ou effectuer pour le plaisir la boucle d’une heure trente, aller-retour, sur les 6 km de voies qui serpentent entre mer et forêts, la réponse fuse : « Incalculable », selon le chef de gare. Et il est fort à parier qu’avec la présence du p’tit train de Saint-Trojan comme partie du décor du prochain film de Dany Boon, qui sera tourné ici courant juin, le tramway local devrait élargir encore sa renommée !


Les festivités des 60 ans auront lieu les 18, 19 et 20 mai

Durant le week-end de la Pentecôte, la STTST organise trois jours de festivités, pour petits et grands. 

Chaque journée débutera à 11h par une exposition de voitures des années 60 devant la gare, jusqu’à 15h30, et une déambulation dans les rues de Saint-Trojan de 16h à 17h. Les percussionnistes de Samba IO embarqueront à bord du p’tit train pour un voyage tout en musique, avec des haltes sur le parcours. Ils seront rejoints par des bandas et animeront également la gare et les rues de Saint-Trojan jusqu’à Grand-Village. Autour de la gare également, des ateliers de maquillage et des jeux en bois pour les enfants seront proposés gratuitement. Les trains circuleront normalement pendant toute la durée des festivités.

Jeudi 18 mai Dîner et feu d’artifice

Un dîner, formule paella (20 €, sur réservation au 06 43 89 96 33) sera donné devant la petite gare, face à l’océan. Le repas sera animé par le groupe Tapis-rouge : ambiance pop-rock. Le feu d’artifice sera tiré depuis l’océan vers 23h.

Vendredi 19 mai L’artiste charentais-maritime de beach art, JBen, réalisera une fresque sur le sable de la plage de Maumusson, durant trois heures sur toute la matinée.

Samedi 20 mai En lieu et place des bandas, Oléron dance évasion proposera ponctuellement des démonstrations de danse country pendant la journée, près de la gare.

Informations et renseignements : www.le-ptit-train.com – Tél. 05 46 76 01 26

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°182
Mai/Juin 2023

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous