Ile d'Oléron - N°179 - Novembre/Décembre 2022

La Cotinière : le port de pêche et sa criée nouvelle génération enfin inaugurés

Samedi 17 septembre, les élus oléronais, charentais-maritimes et régionaux, la filière pêche, le secrétaire d’État à la mer et le président de la Commission européenne de la pêche ont inauguré les nouveaux aménagements du port et de la criée insulaire.

Est-ce pour déminer le terrain de la contestation locale autour, entre autres, du parc éolien offshore (lire par ailleurs) que le secrétaire d’État à la mer Hervé Berville est venu lui aussi couper le traditionnel ruban tricolore ? En activité depuis le 17 mars, la nouvelle criée et les aménagements du port, conduits sous l’égide du Conseil départemental via un partenariat public-privé avec l’entreprise Vinci, sont désormais officiellement inaugurés. 

Une cérémonie très politique qui a permis aux marins pêcheurs et à toute la filière pêche du septième port français de relayer auprès du gouvernement les inquiétudes et la colère de la profession sur fond, en sus, d’interdiction du chalutage dans les zones marines protégées et de quotas sur la sole qui plombent l’activité et le moral des marins-pêcheurs (lire par ailleurs).

À la fois festive et pédagogique, l’inauguration du port aura été rondement menée. Un programme orchestré sur une demie journée par Christophe Sueur, maire de Saint-Pierre, conseiller départemental et président du conseil d’exploitation du port : visite d’un musée éphémère sur la pêche cotinarde et l’histoire du port, suivie de celle de la nouvelle criée avec manipulation des outils d’achats en salle de ventes, explications des nouveaux aménagements... Le secrétaire d’État et Pierre Karleskind, le président de la commission pêche au parlement européen, en ont pris plein les yeux.

Une réalisation nécessaire

Dans leurs prises de paroles, les élus locaux ont notamment souligné la nécessité de ce chantier de 62 millions d’euros : des travaux rendus nécessaires pour répondre à la fois à la sécurité des pêcheurs et de la SNSM pour ses missions de secours, et des contraintes sanitaires qui se posaient sur l’ancienne criée. Rappelant le projet gouvernemental d’installation du parc éolien au large d’Oléron, Christophe Sueur a adressé ses mots à l’assistance : « Ce port, c’est 700 emplois directs, alors j’espère que nous serons entendus, les marins-pêcheurs doivent rester au cœur du projet. »

Michel Parent, par ailleurs maire du Château et conseiller départemental lorsque le chantier de rénovation s’est dessiné dans l’enceinte départementale, a ému l’assistance : « Cette inauguration est un élément majeur après la création du pont en 1966. Ce port est une image forte de notre île qui est un des joyaux de la Charente-Maritime. » Il a appuyé sur les craintes concernant l’activité de la pêche oléronaise dans le contexte de création du parc en mer : « Nous avons tous un rôle à jouer, chacun à sa place. » Fermez le ban !


Les aménagements en chiffres

60 millions d’investissement

11 000 m² de bâtiments

120 métiers et spécialités mobilisés

350 000 heures de travail

500 personnes sont intervenues sur le chantier

70 entreprises dont 26 % entreprises locales

250 m3 de matière excavée

100 000 m3 d’enrochement

500 éléments de béton

3 bassins, contre deux auparavant, accessibles désormais quelle que soit la marée

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous