Sommaire du journal N°157 - Mars/Avril 2019

Chers lecteurs,

La commune de Saint-Trojan est condamnée à payer quelque 235 000 euros à la famille des deux professeurs retraités de Dourdan qui s’étaient noyés le 24 août 2016 au large de la plage de Maumusson. La dangerosité de l’endroit est bien connue : en juillet 2015, on a retrouvé les corps de deux hommes et, en juillet 2016, un octogénaire a été victime d’un arrêt cardio-vasculaire. Tout le monde le sait sur l’île et un arrêté municipal de 1980 y interdit la baignade. On notera, de toute façon, que la mer est dangereuse (158 noyades en mer l’an dernier) et que se baigner en dehors des zones surveillées comporte un risque. Toujours est-il que la justice administrative a estimé que la commune n’avait pas suffisamment informé du danger, que les panneaux portant interdiction de la baignade n’étaient pas en nombre suffisant ou peu visibles et elle a retenu la faute exclusive de la commune dans la  noyade des deux retraités. Elle a, en outre, pris en compte le «préjudice d’affection» subi par les membres de la famille qui se sont portés parties civiles : les quatre enfants du couple, les six petits-enfants, tous mineurs, et les cinq sœurs de la défunte, en tout 15 personnes !

Certes le jugement est légal mais on ne m’empêchera pas de penser que monnayer ainsi la disparition d’être chers a quand même quelque chose d’indécent.

Claude Fouchier

Ile d'Oléron

Château-d'Oléron

Saint-Trojan-les-Bains

Grand-Village

Dolus-d'Oléron

Saint-Pierre-d'Oléron

Saint-Georges-d'Oléron

La Brée-les-Bains

Saint-Denis-d'Oléron

Nature

Histoire

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous