Ile d'Oléron - N°155 - Novembre/Décembre 2018

Un poisson d’eau chaude pêché dans les pertuis

C’est en remontant son filet, dans le pertuis breton entre Ré et La Rochelle, au matin du lundi 15 octobre, que Raymond Millet, patron pêcheur du port de Chef de Baie à La Rochelle a découvert un poisson qu’il n’avait jamais vu. Rentré au port, la prise a été photographiée. Cette photo a permis à Romain Causse, un biologiste ichtyologue* du laboratoire parisien du Muséum d’histoire naturelle, de l’identifier : il s’agissait d’un Lobotes surinamensis qui est également appelé le Croupia de roche ou le triple queue, une espèce qui vit dans des mers chaudes comme sur les côtes africaines ou celles d’Amérique du Sud, jusque dans les Caraïbes, on en trouve également en Méditerranée et dans certaines mers d’Asie. Le poisson a été congelé pour être expédié à la station de biologie marine du Muséum à Concarneau où Samuel Iglésias, un autre ichtyologue, le prendra en charge pour l’intégrer à la collection de spécimens du Muséum d’histoire naturelle. 

Pour ce spécialiste, la prise de ce poisson n’a rien d’exceptionnel : «On en avait déjà attrapé deux dans le golfe de Gascogne, le premier en 2011 puis un autre en 2013.»

On peut se demander pourquoi et comment cette espèce tropicale a pu se retrouver à côté de chez nous. Les scientifiques supposent que la bestiole a migré en suivant des courants chauds depuis les côtes africaines, par exemple du golfe de Guinée où il abonde, ou bien celles d’Amérique du Sud peut être depuis la Guyane ou les Bermudes. Le poisson aurait ainsi rejoint le Gulf Stream et serait ensuite remonté jusqu’à nos latitudes...

Une certitude : sa présence au large de Ré confirme l’élévation de la température de notre mer.  

* Ichtyologue (ou ichtyologiste) : spécialiste de l’étude des poissons

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous