Château-d'Oléron - N°161 - Novembre/Décembre 2019

En bref

Michel Parent attend novembre

A l’heure où ce journal est imprimé, le maire de la commune Michel Parent n’a pas encore annoncé sa candidature aux élections municipales de mars. Le premier magistrat communiquera à ce sujet en novembre. 

 

La population recensée en 2020

Comme l’impose la loi relative à la démocratie de proximité de 2002, la population des communes de moins de 10 000 habitants doit être recensée tous les 5 ans. Au Château-d’Oléron, la collecte des informations est prévue entre le 16 janvier et le 15 février 2020. La mairie va recruter neuf agents recenseurs, qui seront dotés « d’un badge et d’une accréditation », précise la première adjointe Micheline Humbert.

 

Deux carrelets à louer 

Situés au lieu-dit la Pointe Blanche, deux carrelets – « Les Lets » et « Chenal d’Oulme » – ont été restaurés par les équipes techniques municipales. Considérés comme des éléments patrimoniaux à sauvegarder, les carrelets sont, on le sait, ces petites cabanes sur pilotis implantées au bord de l’océan, équipées d’un filet pour pêcher à marée montante et reliées à la côte par un ponton. Ils sont mis à disposition de la population pour un tarif de 15 € par jour. 

 

PLU : enquête publique en cours 

Le 4 octobre, le maire Michel Parent a prescrit l’enquête publique relative à l’élaboration du plan local d’urbanisme (PLU). Elle se déroule à la mairie du 25 octobre au 25 novembre. Puis le commissaire enquêteur dispose d’un mois à compter de la date de clôture pour remettre son rapport et ses conclusions motivées sur le projet. 

 

Ocqueteau cherche un repreneur

Installé au Château-d’Oléron et employant 39 salariés, Ocqueteau est en redressement judiciaire. Le chantier nautique, qui fabrique environ 150 bateaux par an, a « manqué de moyens financiers pour accompagner la croissance de l’entreprise », selon les termes de Christian Monnier, président du chantier nautique Ocqueteau, rapportés par France 3. Le responsable cherche un repreneur et aurait déjà des acquéreurs. Le tribunal de commerce de La Rochelle se prononcera sur une éventuelle reprise de l’entreprise fin novembre.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°166
Septembre/Octobre 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous