Sommaire du journal N°34 - Septembre/Octobre 1998

Chers lecteurs,

La crise de la Maison du tourisme qui accuse 600 000 F de déficit peut paradoxalement permettre de la sauver à condition que son rôle soit redéfini. Elle est actuellement l'émanation de l'ensemble des offices de tourisme et syndicats d'initiative de l'île et de la région de Marennes regroupés en Union. Chaque office fait son dépliant dans son coin et essaie, par l'intermédiaire de la Maison du tourisme, de présenter l'île dans son ensemble. Mais tout cela, malgré la bonne volonté de tous, manque de cohérence et a conduit à la situation actuelle.
Il faut rappeler que le contrat de ruralité conclu avec la région Poitou-Charentes a rapporté au Pays de Marennes-Oléron, cette année, 6 millions de francs, qui seront vraisemblablement reconduits l'année prochaine. Or l'emploi de ces 6 millions n'est pas clairement défini. Il semblerait donc naturel d'employer une partie de cet argent à la restructuration de la Maison du tourisme et à sa professionnalisation. C'est cette professionnalisation et des moyens réels qui permettraient de faire une véritable promotion de l'île et de mettre en place une animation estivale de qualité qui fait encore cruellement défaut.

Je voudrais rendre, ici, hommage à la mémoire de Patrick Moquay qui vient de disparaître brutalement. Sa personnalité originale – notaire et socialiste, ce n'est pas si commun ! – son esprit vif et non conformiste a animé la politique locale et régionale. Il manquera à la vie de l'île.

Ile d'Oléron

Château-d'Oléron

Grand-Village

Dolus-d'Oléron

Saint-Pierre-d'Oléron

Saint-Georges-d'Oléron

La Brée-les-Bains

Saint-Denis-d'Oléron

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous