Sommaire du journal N°139 - Mars/Avril 2016

Chers lecteurs,

Il y aura une consultation des Oléronais sur l’écotaxe, mais des seuls résidents principaux, les résidents secondaires, s’ils ne sont pas inscrits sur les listes électorales, seront écartés. Ce qui est difficilement admissible, ceux-ci payant, rappelons-le encore une fois, les mêmes impôts locaux que les permanents. Cette consultation, si elle a lieu, ne pourra intervenir qu’après la session de printemps du Conseil départemental qui doit délibérer sur l’écotaxe dans quelques semaines. On ne parle pas, pour l’instant, de référendum, celui-ci ne pouvant être proposé que par la collectivité «compétente». Or il semble bien qu’en l’occurrence, la collectivité compétente est le Département de la Charente-Maritime puisque le pont lui appartient.

Au cas où une écotaxe serait instituée à 16 € l’été

et 8 € l’hiver comme à Ré – on parle pour Oléron de 12 € et 6 € –, le passage serait gratuit pour les résidents permanents oléronais mais pas pour les résidents secondaires qui devraient s’acquitter, à l’exemple de Ré, d’un passage à 2 €, été comme hiver.

Il serait étonnant que le Conseil départemental prône un référendum pour deux raisons : la complexité et le coût d’une telle consultation et l’incertitude d’un résultat en faveur de l’écotaxe. Ajoutons que pour qu’un tel référendum soit décisionnel il faudrait qu’il recueille plus de la moitié des inscrits...

Référendum ou pas, le Conseil départemental va sans doute voter l’instauration de l’écotaxe. L’entretien du pont est actuellement entièrement à sa charge et il sera de plus en plus coûteux. L’écotaxe du pont de Ré rapporte environ six millions d’euros par an. 45 % vont au Département et 55 % à la communauté de communes de l’île de Ré, principalement pour la valorisation des espaces naturels.

Les élus départementaux, soucieux de leurs contribuables, auront sans doute à cœur de leur épargner la charge de l’entretien du pont d’Oléron à l’exemple de celui de l’île de Ré, sans compter la création des quelques emplois nécessaires à la gestion. La consultation des Oléronais ne comptera pas pour grand-chose, le Conseil départemental ayant beau jeu de s’appuyer sur le vote «positif» des élus communautaires qui se sont prononcés en majorité pour l’écotaxe...

Ainsi, un appel à témoins national a été lancé, ce qui n’est pas sans poser de problème, les appels loufoques ou inutiles encombrant le standard de la gendarmerie, mais il est peut-être le seul moyen de retrouver Alexia. Il reste à espérer qu’il ne s’agit que d’une simple fugue sans conséquence et nous croisons tous les doigts pour une fin heureuse.

 

Claude Fouchier

 

Recette du chef

Dernière minute

Ile d'Oléron

Château-d'Oléron

Saint-Trojan-les-Bains

Grand-Village

Dolus-d'Oléron

Saint-Pierre-d'Oléron

Saint-Georges-d'Oléron

La Brée-les-Bains

Saint-Denis-d'Oléron

Nature

Histoire

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
6 € N°147
Juillet/Août 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous