Courrier des lecteurs - N°138 - Janvier/Février 2016

Les handicapés sur la plage

De Michel Bertrand [Pulnoy], propriétaire au Château-d’Oléron

«C’est parce qu’ils avaient envie de se baigner en début d’après-midi de ce 15 juillet que mes petits-enfants m’avaient convaincu de les amener en voiture à Vertbois. J’ai donc pris mon véhicule et je me suis dirigé vers les places de stationnement réservées aux personnes ayant un handicap car je suis titulaire de la carte de stationnement pour personne

handicapée (carte n° 4018775 délivrée par DDCS54). Or comme il était 15h30, les cinq places mises à disposition des handicapés étaient occupées, bien qu’ayant des difficultés à marcher j’ai fais demi-tour sur le nouveau giratoire et j’ai repris l’avenue de l’Océan avec l’espoir de trouver une place libre, las, aucune place ne s’étant libérée jusqu’au feu tricolore, j’ai refait en sens inverse le cheminement précédent. Ne trouvant toujours pas de place, j’ai cru bon de stationner en laissant un maximum de place pour permettre à un autre véhicule de procéder à un arrêt minute comme l’indique d’ailleurs le panneau placé au-dessus de cet emplacement, d’autant plus que j’avais observé que la plupart des chauffeurs déposaient leurs passagers au niveau du giratoire. Pensant justifier le stationnement en infraction de mon véhicule j’ai donc placé bien en évidence ma carte de stationnement. Vers 17h30 en rentrant de la plage j’ai trouvé sous l’essuie glace de ma voiture, juste à l’aplomb de ma carte de stationnement handicapé, la photocopie d’un petit papillon m’annonçant que prochainement à l’adresse figurant sur le certificat d’immatriculation de mon véhicule, j’allais recevoir une contravention. Le peu d’indulgence de l’agent verbalisateur m’a quelque peu fâché. En effet, les années précédentes, j’avais remarqué que d’autres places situées à proximité du giratoire «incendie» de l’ONF étaient elles aussi réservées au stationnement des handicapés. Bizarre cette disparition ! Il ne restait donc plus que cinq places de stationnement réservées pour handicapés à la plage de Vertbois ! Qu’en était-il de l’application de l’arrêté du 1er août 2006 qui précise qu’elles (les places réservées) doivent représenter au minimum 2% du nombre total de places prévues pour le public. Au-delà de 500 places le nombre de places adaptées, qui ne sauraient être inférieur à 10, est fixé par arrêté municipal. Devant ce constat je me suis permis d’écrire au maire de Dolus pour lui signaler ce fait… J’attends toujours sa réponse !

La tempête Xynthia aurait-elle fait de nouvelles victimes à Vertbois ?

Gageons que le maire tiendra compte de cet article et qu’en 2016 les «handicapés» pourront tous garer leur véhicule aux abords immédiats de la plage.»

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous