Livres - N°158 - Mai/Juin 2019

Livres

Un Oléronais à la guerre 14-18 en BD

Dominique Abit, auteur oléronais du guide sur Chassiron que nous avons présenté dans le JdP n° 155, a confié la riche collection de ses archives familiales, dont la correspondance entre ses arrière-grands-parents oléronais Paul Devin et Marthe Devin-Pingard (voir également les pages Histoire des JdP n° 152 et 153) lors de la Première Guerre mondiale, à un scénariste, Emmanuel Beaudry. Il en est sorti une bande dessinée, mise en image par Céladone, qui nous replonge, plus de cent ans en arrière, depuis la mobilisation de Paul, la séparation, les épreuves sur le front et enfin l’armistice. Le récit est d’autant plus touchant qu’il se rapporte à des faits réels.

D’Oléron à Sedan, 1914-1918, D. Abit, Céladone, E. Beaudry, éd. La Geste, 62 pages, 15,90 €

 

Rochefort sous tous les angles

Dans sa série des beaux livres de La Geste consacrés aux villes de Charente-Maritime (voir JdP n° 151 pour celui sur La Rochelle), voici celui sur Rochefort. L’auteur est un amoureux de la ville. Il a sorti un roman policier, Rififi chez Loti, dont l’action se déroule dans cette ville, en 2017 (voir JdP n° 153). Les très belle photographies de Pascal Robin, bien mises en valeur, présentent tout d’abord la ville vue du ciel puis des marais alentours. Puis l’aspect maritime de Rochefort : les quais, les ports, la Corderie royale, le voyage de l’Hermione aux Etats-Unis, les ponts, les thermes, les activités économiques d’aujourd’hui, les bâtiments, les détails architecturaux… Il y a tout ce qui compose Rochefort, sous un angle souvent inédit ou original, dans ce livre. La réalisation de l’ouvrage est impeccable.

Rochefort, Jean-André Lecru et Pascal Robin, éd. La Geste, 240 pages, 29,90 €

 

Construire des phares

Voilà une activité intéressante qui amusera enfants et adultes : la construction de quatre phares, Ar-Men, Pierres-Noires, le Créac’h et les Baleines, en papier cartonné. Attention toutefois, les plus jeunes auront besoin d’aide pour détacher délicatement les éléments prédécoupés, dégager les encoches, plier aux bons endroits puis assembler le tout, sans outils ni colle. Le résultat, bien sûr un peu fragile, est spectaculaire.

Je construis les phares, Dominique Ehrard, éd. Ouest-France, 8,90 €

 

Tout Oléron

L’éditeur régional La Geste propose un beau livre consacré à l’île d’Oléron mêlant textes et documents anciens et récents. Et la juxtaposition de certains clichés pris à des périodes différentes mais à partir du même angle de vue permet de voir l’évolution des lieux.

L’auteur aborde l’île sous de multiples aspects : paysages typiques, habitat traditionnel, monuments, naufrages, pêche, conchyliculture, forts, activités nautiques… On y apprend, par exemple, qu’une des plus vieilles demeures de l’île, construite en 1675 à Saint-Denis, appartenait à la famille Guillotin. Nicolas Guillotin de Fougères tenta, en 1781, d’introduire l’élevage du ver à soie, en vain, sur l’île. On se promène avec l’auteur dans les rues des petits villages, au milieu des maisons avec leurs escaliers extérieurs, les puits. On découvre ces villas balnéaires bâties à la Belle Epoque, quand le tourisme se développe. On observe, à la Cotinière, les voiles encore présentes sur les nombreux bateaux de pêche en ce début de xxe siècle… Et on visite les anciens marais salants transformés en claires pour les huîtres. L’ouvrage, magnifiquement réalisé, est passionnant du début à la fin.

Oléron - D’hier à aujourd’hui, Laurent Bonnet, éd. La Geste, 216 pages, 30 €

 

Pierre Loti et Oléron

On ne ressent pas une grande passion pour Oléron dans les premiers écrits de Pierre Loti, l’écrivain né en 1850 à Rochefort et mort en 1923. C’est pourtant là qu’il choisira de finir sa vie, enterré dans le jardin de la demeure familiale, achetée par un ancêtre à Saint-Pierre en 1677, la «Maison des Aïlleules», «comme c’était la coutume autrefois pour ces familles hérétiques [ses ancêtres huguenots, NDLR] auxquelles les cimetières autour des églises étaient fermés», écrit-il.

Alain Quella-Villéger, spécialiste reconnu de Pierre Loti, a regroupé les pages, peu connues ou inédites, qu’il a écrites sur l’île d’Oléron. On y découvre un écrivain voyageur très attaché à ce petit bout de terre en mer. 

Un chapitre est consacré aux souvenirs oléronais de Marie Viaud, la sœur de Pierre Loti. Enfin, l’auteur de ce livre revient sur l’histoire de la famille et les rapports entre l’île et l’écrivain.

Ces écrits sont illustrés par de nombreux documents anciens. C’est un ouvrage de référence pour comprendre le rapport qu’entretenait Pierre Loti avec la terre de ses ancêtres.

Loti en Oléron, Alain Quella-Villéger, éd. Bleu autour / Le carrelet, 248 pages, 16 €

 

Tout sur les huîtres

Des photos magnifiques, des portraits de femmes, des explications détaillées… Il y a tout dans ce livre pour rendre hommage à un produit emblématique de la région : l’huître.

Les 140 pages de l’ouvrage se dégustent avec délectation tant les photos sont belles et les informations intéressantes. De sa naissance à sa consommation, tout est expliqué dans le détail, toujours agrémenté de photos. Depuis le début du tourisme à la fin du xixe siècle qui participe à l’expansion du nombre d’amateurs de ces coquillages, en passant par l’importation de l’huître creuse du Portugal à cette même période pour couvrir la demande croissante, l’affinage en claires, le calibrage, l’ouverture, le quotidien des ostréiculteurs… L’ouvrage semble exhaustif. L’auteur, Jean Prou, spécialiste des coquillages à l’Ifremer, et Sébastien Husté, photographe du Sud-Ouest, ont parcouru l’île d’Oléron et l’embouchure de la Charente jusqu’au bassin de Marennes et les rives de la Seudre pour réaliser ce livre. Nous ne pouvons malheureusement pas en  apprécier la qualité de fabrication car l’éditeur nous a fourni la version numérique du livre.

Des huîtres et des hommes, Jean Prou et Sébastien Husté, éd. Sud Ouest, 144 pages, 24,90 €

 

Revue régionale

A noter, le numéro de printemps de la belle revue trimestrielle Le Festin qui couvre, depuis quelques numéros maintenant, la Nouvelle-Aquitaine. En ce qui concerne la Charente-Maritime, on retiendra le reportage sur le Marais poitevin, à cheval sur trois départements et deux régions, et une découverte de l’histoire de la ville de Saintes à travers ses bâtiments emblématiques.

Le Festin, n° 109, 128 pages, 15 €

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous