Ile d'Oléron - N°165 - Juillet/Août 2020

Les partisans du pont payant déboutés

Le tribunal administratif de Poitiers a rejeté la requête de la SPPIO (Société de protection des paysages oléronais) et des six Oléronais partisans du droit départemental de passage (DDP). Ce recours a été déposé à la suite de la décision du président du Conseil départemental de la Charente-Maritime de ne pas présenter au vote la délibération actant la mise en place du DDP en 2017. Les juges ont considéré qu’un tribunal n’était pas compétent pour imposer à un élu d’inscrire un point à l’ordre du jour. « On n’avait pas grand espoir, ce n’est pas une surprise. Il aurait fallu que les élus soient avec nous. Quand on entend les déclarations des nouveaux élus, on n’est pas très optimistes pour le futur. L’île d’Oléron continuera à être l’île négligée de l’Atlantique. C’est d’une tristesse. Ils nous disent qu’on a Oléron 21 mais on ne sait pas si ce sera reconduit. Et même si c’était le cas, ce sont les Charentais-Maritimes qui payent, on est assez loin du principe de pollueur-payeur. C’est une grande déception, mais elle était attendue. On aura fait ce qu’on a pu », commente Monique Vidalenc, la présidente de la SPPIO.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°165
Juillet/Août 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous