La Brée-les-Bains - N°139 - Mars/Avril 2016

Les côtes encore attaquées

Depuis mi-février, les violents coups de vent à répétition associés à une forte houle ont, une fois de plus, endommagé le front de mer, notamment aux Boulassiers. Les élus, dépités, ont constaté d’importants dégâts, notamment sur les enrochements.

Dès le 22 février, la commune a pris un arrêté interdisant l’accès à certaines plages, mais aussi interdisant d’escalader ou de descendre sur les enrochements déstabilisés le long de la côte du parking des Normandes au parking du Rivage. «Nous sommes en période de vacances scolaires d’où l’absolue nécessité de sécuriser les lieux», souligne Chantal Blanchard, le maire. Des travaux d’enrochement sont prévus pour 2017 de la digue maçonnée jusqu’aux locaux d’Iode au Douhet mais ce délai inquiète les élus. «Il faut aujourd’hui des travaux d’urgence car cela s’aggrave sur nos côtes. Il faut que des mesures soient prises pour stabiliser l’endroit. Nous allons revoir aussi les propriétaires qui sont associés à ce chantier. Une réunion a déjà eu lieu, il y a quelques mois, avec eux, pour leur expliquer quels types de travaux étaient nécessaires et à quel coût.»

Commentaires des internautes
marc L - le 10/03/2016 à 17:25
Il est triste de constater que l'ensembles des Maires de Io +Son President n ont rien fait de global depuis Xynthia...nous en sommes toujors au meme point ainsi les ganivelles de la plage de matha recemment installé a grands frais ont ete partiellement detruites..

Tant que l' on ne prendra pas les bonnes decisions a savoir rehabilité des ecluses a poissons, faire des epis de Vertbois jusqu'a Maumusson avec des ganivelles , nos cotes disparaitront ...comme notre ile...
L'objectif 1er est de proteger notre patrimoine mais aussi l'obligation des MAires de proteger les biens et les personnes...
Dominique M. - le 13/03/2016 à 08:50
mon commentaire sur "les cotes encore attaquées" est :
-le phénomène à répétitions que nous connaissons, d'agression de l'océan sur nos cotes d'oléron nous obligent à agir le plus vite possible, d'abord en protégeant les endroits les plus vulnérables pour nos habitations légalement construites à proximité du bord mer.
Pour La Brée ,nous possédons une maison proche de la" digue maconnée"avenue de la Malaiguille ou le littoralest fortement attaqué au coeur de l'agglomeration.Nous ne cessons de dire et demander aux élus une protection par "enrochement"comme cela à été fait sur la route de St Denis .Le projet pour cette réalisation en 2017 n'est pas superflu.Agissons le plus vite possible avant qu'il ne soit trop tard.
C'est pourquoi la question d'une "ecotaxe"comme source de financement n'est pas dénuée d'intéret.Une ile à cette particularité d'avoir un long littoral et d'etre fortement agréssée par l'océan.Donc prenons, la aussi ,des décisions rapides.
Nous attendons avec impatience cette réalisation d'enrochement pour notre sécurité de riverain.
Janine LAMOTTE - le 13/03/2016 à 10:52
Les Maires font Tout ce qu'ils peuvent. Notre petite communauté agit en symbiose avec les Autorités et Administrations du Département, de la Région et de l'Etat ! Et ces derniers sont dépendants de l'établissement de mesures à prendre à ce niveau, en fonction des possibilités budgétaires ... Tout cela est lourd à mettre en place, et nous ne sommes pas le seul bout de France à avoir des côtes à protéger. Nous avons besoin d'une grande politique du Littoral nationale à l'échelle d'un gigantesque risque, qu'il serait effectivement urgent de traiter globalement. Mais notre pays en a-t-il les moyens ? Il y a de quoi être pessimiste ...
Bernard Durand - le 18/03/2016 à 11:31
Peut-être faudrait-il aussi prendre conscience de l'aggravation de l'érosion de la côte Ouest, en particulier sur Saint-Trojan, que pourraient avoir l'installation de 80 éoliennes géantes au large de l'île. Ces éoliennes pourraient, un peu comme le font les ganivelles à terre, bloquer le transit des sables dont l'apport équilibre l'érosion dans cette partie de l'île.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
6 € N°143
Novembre/Décembre 2016

Commander
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous