Ile d'Oléron - N°171 - Juillet/Août 2021

Elections départementales et régionales

Élections départementales - Le duo Sueur-Rabelle largement plébiscité

Dominique Rabelle et Christophe Sueur ont été élus le 27 juin au soir à une très large majorité des voix.

Avec 65,72% des voix obtenues sur le canton, « c’est un très beau score » pour la liste divers droite de Dominique Rabelle et de Christophe Sueur, obtenu face à la liste d’union gauche et écologiste d’Anny Desreumaux et Grégory Gendre (43,28%). Un plébiscite « à relativiser à cause de l’abstention qui reste importante », note le maire de Saint-Pierre-d’Oléron. Les deux élus se retrouvent en tous les cas confortés dans leur position depuis les dernières municipales de 2020, en affichant tous les deux de meilleurs scores avec 70,76% des voix obtenues à Saint-Pierre-d’Oléron et 71,1% à Saint-Georges-d’Oléron. Sa maire Dominique Rabelle a conscience que le pari n’était pas gagné d’avance : « Ces derniers mois ont été difficiles pour tout le monde, on a été bridés dans nos actions, et nous, nous n’avons pas pu rencontrer les citoyens, les associations… C’était difficile de communiquer. »

Le plébiscite est assez large du nord au sud de l’île, de Saint Trojan (66,23%) à Saint-Denis (64,39%). « Nous avons proposé un projet local, en montrant que l’île d’Oléron a toute sa place au Département, rappelle Christophe Sueur. Notre île a un écosystème fragile qu’il faut protéger de façon très concrète sur le plan environnemental mais aussi social, économique… » 

Le Département reste à droite

La majorité politique du président sortant (ex-LR) Dominique Bussereau remporte 33 sièges sur les 54 de l’assemblée, avec un siège de moins qu’à la précédente mandature.

Sylvie Marcilly, maire de Fouras, devient la première femme à présider le Département après son élection, le 1er juillet, où elle a recueilli 34 voix sur 54.

Si l’élection de Sylvie Marcilly a été saluée par Dominique Bussereau, elle atténue sa déception de l’échec de Lionel Quillet, son premier vice-président du Département, battu avec 37,45% des voix sur son fief de l’île de Ré par le maire centre-droit de Rivedoux Patrice Raffarin (62,55%). Ce dernier rejoint tout de même la majorité départementale grâce à son étiquette centre-droit.

En dehors des 33 (ou 34) places à l’assemblée pour la majorité, le reste des sièges se répartit entre la gauche (14 sièges), le centre gauche (3 sièges) et les écologistes (2 sièges).


Élections régionales - Pas d’élus oléronais à la Région

La liste du socialiste Alain Rousset a été largement élue dans l’île, sauf à La Brée où Caroline Diaz (RN) est arrivée en tête.

La représentante du RN (Caroline Diaz) a battu Alain Rousset de 4 voix à Dolus et à Saint-Denis elle a terminé à seulement 3 voix de Rousset.

Sur les 183 sièges à pourvoir de la Région Nouvelle-Aquitaine, la plus étendue de France, 101 sièges vont à la liste d’Alain Rousset, 19 sièges aux écologistes, qui siégeaient dans la majorité lors de la précédente mandature et qui avaient tenté, avant le second tour, de renouer une alliance avec Alain Rousset qui l’avait rejetée, estimant les exigences écologistes exagérées. 18 sièges vont aux Républicains de LR avec Nicolas Florian, l’ancien maire de Bordeaux. 18 sièges également pour la ministre (MoDem - LERM - UDI) des Anciens combattants, Geneviève Darrieussecq. 26 sièges vont à la liste de Caroline Diaz (RN) qui conduira ainsi le plus important groupe de l’opposition. 

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
7.50 € N°172
Septembre/Octobre 2021

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous