Dernière minute - N°140 - Mai/Juin 2016

Droit départemental de passage : la consultation est reportée

30/05/2016 -14h50

Le tribunal administratif de Poitiers vient de suspendre la délibération du Conseil départemental du 22 avril concernant la consultation des Oléronais pour le rétablissement d’un droit départemental de passage sur le pont d’Oléron. 

Le Département a décidé de reporter à une date ultérieure la consultation prévue le 26 juin. Lors de sa session d'été, du 20 au 24 juin, le Département aura donc à se prononcer, après un travail du Comité des quatre personnalités indépendantes, sur une nouvelle formulation de la question posée aux Oléronais et sur une nouvelle date de consultation après les vacances d'été.

Commentaires des internautes
UZEL - le 30/05/2016 à 15:09
"Tu veux ou tu veux pas" chantait Zanini !!!
Espérons que cette fois, on se posera les bonnes questions ?
Nous rentrons ce WE (fête des mères) quelle tristesse sur St Trojan & au Château !!! Pas grand monde !!
Le temps ? l'essence ? Imaginons un péage en plus ?
Jaby - le 30/05/2016 à 15:21
Esperons que le sieur Massicot comprend cette décision et évitera une nouvelle consultation des seules personnes qui ne paieront pas l'hypothétique octroi totalement rétrograde et injuste.
Arthur58 - le 30/05/2016 à 15:23
Victoire ou simple sursis ?
LEFRET - le 30/05/2016 à 15:41
LES RÉSIDENCES SECONDAIRE QUI PAYE PLUS QUE LES RÉSIDENCES PRINCIPALES (taxe d habitation )SERONT CONSULTES
Durand - le 30/05/2016 à 15:43
En qualité de résidant secondaire, nous règlons la taxe focière et les ordures ménagères de la même façons que les résidents à l'année.. On ne peut donc pas faire deux poids deux mesures...!!!!!.. et je ne comprends pas que l'on ne soit pas consultés et que nous ayons à régler ce péage, s'il était voté....
Luzet - le 30/05/2016 à 16:11
Quand le pont était payant il y avait du monde dans l'île sauf que les estivants ne sortait à tous les instants de l île et ils dépensaient leurs sous chez nous pas sur le continent il y en a qui on la mémoire courte car il y a eu des mécontents quand il l on passé gratuit
VITASSE Jacques - le 30/05/2016 à 17:19
Les résidents secondaires ne peuvent voter au prétexte qu'ils ne sont pas sur les listes électorales... (mais ils paient leurs taxes)
Il suffit de PRENDRE UNE AUTRE REFERENCE : la taxe d'Habitation. (liste officielle qui ne me paraît pas contestable, et référençant tous ceux qui paient pour un bien sur l'île).
Et poser ainsi la question à TOUS les résidents principaux ET secondaires : "Etes-vous d'accord pour payer un droit de passage " ?
lehoux - le 30/05/2016 à 17:34
J'ai pu lire que le paiement se ferait par lecture des plaques minéralogiques,mais après comment paie-t-on?à un portique?,il faudra bien un arrêt contrai-rement à ce que martèle le président Massicot,y aura-t-il une file réservée aux bus,taxis, ambulan-ces,pour améliorer la circulation?rien de tout celà n'est écrit.Et si Oléron devient concentrationnaire quel impact sur les villes du département,Royan,La Rochelle ou bon nombre de résidents n'irons plus car le pont sera sans arrêt saturé,sauf l'hiver,bien evidemment!!nous aurons une île repliée sur elle même,La Cotinière,qui vit beaucoup du touriste de proximité,de la vente de glaces et des petits restos va être bien touchée,Oléron,n'est pas Ré et on ne tardera pas à s'en mordre les doigts,trop tard !!!!
Léto - le 30/05/2016 à 17:40
A l'attention de Luzet: tu parles d'avant 1992, la conjoncture a un peu changé depuis.
Si tu veux que les touristes restants (depuis 1992) continuent à dépenser sur l'île, je crois qu'ils préfèrent quand même ne pas payer de péage ! Les touristes ne sont pas abrutis à ce point. Mais on voit bien ta considération.
lehoux - le 30/05/2016 à 17:43
L'argent n'est pas le moteur de toutes choses,pour une île verte,pourquoi ne pas faire débroussailler les fôrets domaniales pas des chèvres,créatrice d'emploi et une ferme municipale ?les ânes de Nicolas pour mener les enfants à l'école,le débardage par des chevaux de trait(comme à Domino)les moutons dans le parc de Bonnemie..quand on n'a peu d'argent,il faut faire marcher ses méninges
Jacques17 - le 30/05/2016 à 18:20
Nous marchons sur la tête dans ce pays, nous avons élus des maires et conseillers généraux que nous avons élus pour nous représenter sur tout le département.
C'est à eux de prendre les décisions, ils sont élus et rétribués pour cela et non à des associations ou groupements d’intérêt particulier.
Nous avons les conséquences sur le plan national de ce type de dérive ou un syndicat représentant 2.7 % des travailleurs bloque le pays!
Arthur58 - le 30/05/2016 à 18:46
@Jacques17 : Hors sujet !
PRIOU Pasal - le 30/05/2016 à 20:14
La France est une république et dans ce cadre Oléron n'est pas un territoire autonome. Je suis outré par les pseudos arguments "écologique" où un péage sélectionnerait les visiteurs pour financer l'environnement. La nature est à préserver et entretenir partout sur le territoire. Il n'y a pas de cas spécifique Oléronais.
Ou alors on pourrait demander aux Oléronais de payer une taxe quand ils viennent se soigner sur le continent car leurs déplacements hors Oléron polluent, génèrent des déchets, créent du bruit !!! Quelle bêtise !!!
La réalité est tout autre, une poignée d'élus veulent privatiser ce bout de territoire de la Répiblique pour en faire une enclave de riches privilégiés... Tout l'inverse des valeurs républicaines d'unité et de solidarité.
Arnaud le Douhet - le 30/05/2016 à 20:37
Ce péage est une arnaque pour tous, habitants-électeurs compris ! D'abord, il faut amortir les installations, donc les recettes iront en priorités dans ce sens (aucun impact économique positif pour l'ile les premières années, de ce point de vue). Ensuite, une partie de cet argent viendra compenser les frais de fonctionnement. Autant de recette en moins pour l'ile. Enfin, si l'équilibre économique n'est pas atteint, les impôts prendront le relai, la loi est ainsi faite ! Les camions de livraisons seront fortement taxés. Cette taxe sera répercutée sur les marchandises livrées aux habitants, sans distinction ! Par ailleurs, je crains également une baisse de la fréquentation de l'ile car Oléron bénéficie d'un tourisme plus populaire que Ré, donc moins fortuné. Et le pont n'inversera pas la tendance. Avec le jeu des dérogations et exceptions qui ce met en place, on ne construit pas seulement un péage mais une énorme usine à gaz qui coutera cher en gestion et contrôle. Bref, on est bien loin du but initial du projet. Et puis il y a plus simple si les Oléronais veulent retrouver leur tranquillité : détruire le pont = économie d'entretien et plus "d'envahisseurs" (puisqu'il n'y a plus de bac non plus) :-)
yves17 - le 31/05/2016 à 10:04
Si le pont devient payant, les prix des marchandises et produits de premières nécessité augmenteront. Donc ce sont les Oléronnais les moins fortunés qui en subiront encore les concéquences. Pensez à cela aussi .
bellon - le 31/05/2016 à 11:36
et surtout que l'on associera à ce questionnaire tous les lieux et habitants concernés à savoir ile et continent , oleronnais et residents secondaires, çà parait d'une telle evidence que l'on comprend bien la manipulation mise en place , pour arriver à leurs fins !!
faire des économies sur des projets non indispensables comme celui paharaonique de grand village , çà évitera de taxer encore une fois , des foyers exsangues, parce que l'argent qui rentre ne cesse lui de baisser ...
retraites comprises !!!!
Jean-Marc Erbes - le 31/05/2016 à 15:11
Les côtes d'Oléron devront être protégées. Cela va couter beaucoup d'argent L'Ecotaxe servira à cela notamment.Ne soyons donc pas grincheux et acceptons cette taxe si nous aimons notre île
Fifi.Nanou - le 31/05/2016 à 19:02
Donc ce sont les Oléronnais les moins fortunés qui en subiront encore les conséquences. Pensez à cela aussi.De plus je verrais moins mon fils ma petite fille qui eux habite Bourcefranc.
ERIC MONDAMERT - le 31/05/2016 à 19:55
M Luzet résume bien l'état d'esprit des iliens.
Prendre un maximum de ''sous '' que ce soit aux estivants ou bien aux résidents secondaires.
Mais que serait devenue l'île sans touristes?
Legendre claude - le 06/06/2016 à 11:32
M Massicot ne se risquera pas à interroger les residents secondaires plus nombreux que les permanents , Un peu de courage M le President et surtout un peu de respect vis à vis de nous
Quant à l entretien de cotes pourriez-vous nous donnez la quotité restante pour l entretien après ponction du Departement , de la Region, et des frais de fonctionnement? Merci de votre reponse M MASSICOT.
David - le 10/07/2016 à 17:41
2 ou 3 commentaires a la volée

1) si l'ecotaxte sert effectivement a protéger le littoral, renforcer le cordon dunaire, pourquoi pas. Si cela va dans le sens de l'interet publique et de la protection du littoral. Regardez l'évolution des dunes dans le sud de l'île, l'érosion vers les huttes...

2) les résidents secondaires sont prêts a dépenser gazole, péage autoroute pour venir jusqu'à Oleron. Ce ne sont pas quelques euros qui vont rebuter les vrais amoureux de l'Ile. Surtout quand on connaît le prix du marché de l'immobilier sur Oleron. Les secondaires pleurent pour quelques euros ont tout de même des résidences a 150 K€ et plus...

3) Qui se souvient du pont payant et des fameuses cartes de passage avec les trous perforés? Cela ne faisait pas autant de bruit par le passé, non?

4) Regardez les autres îles. Toutes reçoivent une contribution sur le droit de passage (pont ou bien navire de passage dont une partie du billet est reverse aux iles...)

Et je fais parti de ceux qui payeront. Mais sans animosité aucune. J'aime l'île et une petite contribution ne dérange pas si cela vient améliorer la protection du littoral.
Monique Tameuralt - le 17/07/2016 à 10:40
En résidence secondaire sur l'ile, là où je paie un max de taxes... Autant que Didier Quentin, notre Député, Je suis contre tout péage supplémentaire. Je rajoute cette simple remarque, au passage..., connait on le contenu de la question promue par ce monsieur MASSICOT avide de notre argent ?
Monique Tameuralt - le 18/07/2016 à 07:18
Si l'envahissement estival est un fait, que Massicot se tourne dont vers les dotations de ces chers sénateurs pour récolter des fonds propres à favoriser la vente de nos produits plutôt que de la jouer trop simpliste en front bas !!!
Brimaud - le 09/09/2016 à 17:51
échange des 8 et 9 septembre avec la Communauté de Communes sur FB :
Daniel Brimaud Le projet de tarification du péage publié récemment dans les médias semble avoir gommé la notion de résident secondaire. Qu'en est il réellement ?
Communauté De communes L'île d'Oléron :
En effet les tarifs étudiés par le CD17 ont privilégié des modalités simples et peu coûteuses en terme de gestion. Un tarif "résident secondaire" a été déterminé à 90€/an pour un nombre de passages illimité. D'autres formules seront proposées pour ceux qui ne séjournent qu'occasionnellement.
Daniel Brimaud : Sur la base de 2 € le passage dans le projet initial, le forfait s'amortirait sur 45 passages !!! très rares sont les résidents secondaires à faire autant d'entrées / sorties annuellement. Je veux bien croire que ce soit simple et peu coûteux à gérer, mais surtout extrêmement lucratif pour les collectivités En revanche ce serait insupportable pour les résidents secondaires, frappés d’une double peine : taxes équivalentes à celles payées par les résidents permanents (exonérés du droit de passage) et en outre, droit de passage excessif. Raison supplémentaire pour faire réaliser une étude d'impact impartiale
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 


Courrier des lecteurs
Lydie Scolaro, propriétaire à Dolus, réagit à notre article concernant l’association «Protégeons la Rémigeasse» dans notre dernier numéro.

Boutique
6 € N°146
Mai/Juin 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous